Pourquoi les protéger ?

Les serpents au coeur de l'écosystème

Vous n’êtes pas sans savoir que toute espèce a sa place et son rôle dans un écosystème en équilibre.
En effet, que l’on parle des espèces en haut de la chaîne alimentaire (Requin, Loup, Ours etc.) ou que l’on parle de celles qui se classent en bas de la chaîne (petits herbivores, phytoplancton, bactéries etc.), chacune contribue à maintenir un équilibre par des processus de type proie-prédateur. Ces espèces interagissent étroitement entre elles : si un des maillons vient à manquer, cet équilibre peut devenir très perturbé.
Dans ce contexte, le serpent constitue un élément essentiel de la chaîne alimentaire :

En tant que proie
Les serpents sont une ressource alimentaire nécessaire à certains mammifères tels que les blaireaux, les putois… D’autres prédateurs, comme les rapaces ou les hérons s'en nourrissent très régulièrement.

Circaète Jean-Le-Blanc

Le Circaète Jean-le-Blanc se nourrit principalement de serpents

 

En tant que prédateur
Les serpents se nourrissent principalement de micromammifères, de poissons, d’amphibiens et d'autres reptiles. Leur présence permet de réguler les populations de certaines espèces.

Il paraît alors évident que si l’un régresse ou disparaît l’autre en souffrira inévitablement car détruire les serpents, c’est déstabiliser la fonctionnalité des écosystèmes.

Les serpents, alliés des Hommes

Les serpents sont les prédateurs de nombreuses espèces responsables de dégâts dans les cultures et les jardins.

La présence de serpents permet donc de réguler la population de ces espèces et de protéger vos espaces.